Signal

Projet fictif pour une installation interactive sur le parvis de la belle électrique à Grenoble. Les traversées des passants rendent lisible la programmation artistique de la salle de concert qui ouvrira ses portes le 10 janvier. Émission d'un signal léger pour intriguer le passant. Le dispositif est alors un élément autonomne, vivant et mystérieux. Il s’illumine de manière sporadique, sans dévoiler l’ensemble de la structure.

Lorsque le passant entre dans le passage, il réveille la structure et la puissance électrique qui s'en dégage. Le dispositif devient une sorte de machine qu’on aurait mis en activite, évoquant d'une part la production des usines Bouchayer Viallet qui se trouvaient là, et d’autre part, l’imaginaire industriel associé aux débuts de la techno.